0
Posted 27/11/2014 by Sword in Best Of Riviera
 
 

Vous avez dit Médiation ?


counselling & mediation contactLe Monde change, le Droit change. Il faudrait peut-être dire que le Droit essaie de changer, tout comme les mentalités. Que ce soit pendant nos études de droit ou pendant notre exercice professionnel, on entend le mot « médiation » et on essaie de lui faire prendre corps. Aujourd’hui, les institutions essaient de structurer ces modes alternatifs de règlement des conflits, mais le chemin à parcourir reste encore important. Le procès est la confrontation de deux thèses, les deux parties argumentent et le juge doit trancher.

Nombreux sont ceux, qui oublient le rendez-vous, consciemment ou non. Il est question également du droit collaboratif, qui permet d’aboutir à la rédaction d’un acte d’avocat, que les tribunaux peuvent homologuer. La République a bien eu un temps son médiateur. Les choses changent, en effet, et les avocats que cela intéresse n’ont aucun intérêt de rester à la traîne face à une telle avancée. Mais, citez-moi le nom et donnez-moi les coordonnées du médiateur de votre quartier ! Ce n’est pas si simple. La France est-elle un pays si particulier, dans lequel la « médiation » ne serait pas envisageable ? Le problème est sans doute plus profond.

En médiation, on apprend que les deux parties ont raison, car elles ne poursuivent pas le même but. En tout cas, on essaie de déterminer le but ultime de chacune d’elles. Par exemple, deux personnes veulent une orange, l’une pour en obtenir le jus, l’autre pour utiliser son zeste. En effet, il y a fort à parier que les parties peuvent s’entendre. Dans le procès, il est plus courant que les parties n’arrivent plus à se parler et elles poursuivent leur logique, envers et contre tout parfois.Le Droit fait quelques tentatives.

En matière commerciale, il n’est pas rare de recourir à un arbitre. La décision aura la valeur d’une décision de justice En matière civile, la procédure fait obligation d’attirer l’attention des parties pour les petits litiges sur la possibilité d’avoir recours à un conciliateur. Qui le demande, qui va voir ce monsieur ou cette femme, qui attend patiemment que l’audience se déroule, sans que l’on sache bien qui il est, sans que le moindre particulier ne le sollicite ? En matière familiale, la médiation cherche à aider les parents au dialogue.

Une question de structure, de confiance, de pédagogie. Les mentalités ont besoin d’évoluer, encore et encore. C’est pourquoi, il nous faut repenser notre mission d’avocat. L’avocat accomplit sa mission avec conscience, dignité, indépendance, probité et humanité, il doit comprendre avant ses clients que le salut n’est pas forcément dans l’affrontement de l’audience. Exit l’ego, exit la fureur. Gageons, que nos clients ont envie de l’entendre.

La grande majorité des confrères s’y emploient, ils s’informent, se forment, s’évaluent, bouleversent leur état d’esprit. L’important est que cela apporte à nos clients. Alors, prêts pour la méditation ?

Non ! La médiation !

Maître Anne-Lise SALDUCCI Avocat inscrit au Barreau de Nice
8 rue Gubernatis
06000 NICE
Tél. : 04.93.53.92.67
Fax : 04.93.79.90.71
Site web : www.avocat-alsalducci.fr


Sword