0
Posted 01/12/2014 by Sword in Best Of Riviera
 
 

Lisez avant de signer !


signerNotre vie est régie par une multitude de textes et notamment les textes du Code civil, qui encadrent nos échanges et tentent de les équilibrer. Il est toujours utile de se rappeler notamment les quelques règles, qui président à la rédaction d’une reconnaissance de dette pour éviter les déconvenues entre créancier et débiteur. Si vous êtes d’accord pour prêter une somme d’argent à une connaissance et espérez être remboursé en retour, il faudra vous entourer de plusieurs précautions.

Tout d’abord, cette personne doit s’engager par écrit à vous rembourser. Il doit dater et signer de sa main le document et mentionner la somme à rembourser en toutes lettres et en chiffres, la mention en toutes lettres étant prédominante. Afin, que le document ait date certaine, vous pouvez procéder à son  enregistrement auprès d’un centre des impôts, qui y apposera son cachet avec la date du jour. La reconnaissance de dette devra également préciser à quelle date la somme a été prêtée et surtout à quelle date elle sera remboursée. Les tribunaux connaissent un contentieux fourni en ces matières. Ainsi, à titre d’exemple, ils ont dû statuer sur la date de remboursement d’un prêt, le débiteur s’étant engagé à rembourser à la « Saint Glinglin ». Le tribunal décida que le créancier devait être désintéressé au plus tard le 1er novembre ; jour de commémoration collective de tous les saints : à la Toussaint ! Tout s’est donc bien fini pour le créancier, mais n’oubliez pas de bien lire avant de signer, car sans reconnaissance de dette valable,  la récupération de vos deniers, prêtés à la légère, sera fortement compromise.

Read before signing !

partenaireOur life is set by a multitude of texts and mainly legal texts that supervise our exchanges and try to balance them.  It is always useful to be reminded of the most important rules that preside over the drafting of an Acknowledgment of Debts, in order to avoid any inconveniences that might arise between a creditor and a debtor. If you have agreed to lend a certain amount of money to someone you know and thus hope to be refunded at a given moment,  you have to take precautions. First  of all, this person must commit herself or himself in writing to pay you back. This person must personally sign the document and explicitly mention in full the sum involved with the exact figure in  figures and letters; the reference « in full » is of paramount importance. In order to date the document officially, you can have it registered at an internal revenue office that will stamp it at the given date. The Acknowledgement of Debts must of course mention at which date the money was lent and at which date it is to be repaid. Courts are used to dealing with this type of litigation. For example, to quote but one example, they had to rule on the exact date on which a given sum of money had to be refunded, the debtor having committed himself to refunding on the « month of Sundays ». The court decided that the creditor was to be repaid on all Saints day! All went thus well for the creditor, but don’t forget to read the fine print before signing, for without a valid drafting of an Acknowledgement of Debts, getting your money back will be strongly compromised if you haven’t ensured everything is there black on white


Sword